top of page

Mieux communiquer avec l'écoute active


Auteur : Fla

vye B ; lecture 5 minutes


L’écoute active, aussi appelée « approche centrée sur la personne », est un mode de communication instauré entre le patient et son thérapeute. Entre bienveillance et absence de jugement, découvrez les clés de l’écoute active et comment l’appliquer avec vos patients.



L'écoute active : c'est quoi ?


« Toute personne a une tendance naturelle à se développer

et elle seule dispose des moyens de régler ses propres problèmes. »

Développée par le psychologue américain Carl Rogers, l’écoute active s’avère utile dans toutes les formations impliquant une relation soignant/soigné. Cette méthode positionne le patient au cœur de la communication. Il doit se sentir écouté et entendu.

Utilisée surtout par les psychologues, l’écoute active amène le patient à libérer plus facilement ses émotions, ses réactions et ses pensées.

Au-delà d’une simple reformulation, elle apporte une libération émotionnelle qui est essentielle dans le travail en psychothérapie (comme vous pourrez le voir dans notre prochaineformation sur la communication).

S’intéresser aux propos du patient et les reformuler en continu permet de le pousser plus profondément dans son processus de réflexion. Le thérapeute doit faire preuve d’une empathie suffisante pour ressentir les sentiments de l’autre, sans pour autant se mettre à sa place ou le juger. L’écoute active permet de se sentir libre de s’exprimer et d’agir en limitant les freins de la communication.

Ainsi libéré dans sa parole, le patient peut avancer plus facilement dans sa réflexion personnelle et dans la résolution de ses problèmes personnels au quotidien. En cela, l’écoute active favorise l’autonomie du patient car elle lui permet de trouver en lui les ressources nécessaires à son développement personnel.


Pourquoi pratiquer l'écoute active ?


Les objectifs et bénéfices de l’approche centrée sur la personne sont nombreux, autant pour le patient que pour le thérapeute lui-même.

Pour le patient, cette approche a pour objectif :

· d’augmenter la confiance en soi

· de mieux gérer les conflits & d’anticiper les crises en trouvant plus facilement des solutions aux problèmes

· d’améliorer les relations sociales

· de prendre du recul

Pour le thérapeute, l’objectif de l’écoute active est de :

· pouvoir mettre en confiance le patient

· s’assurer de la bonne compréhension de sa problématique globale, par la reformulation notamment

Plus qu’une technique, l’écoute active est perçue comme une approche philosophique. Elle s’appuie sur différents concepts tels que :

  • l’empathie : c’est l’aptitude à ressentir et comprendre le point de vue du patient

  • la congruence : c’est être en accord entre ce que l’on pense et ce que l’on dit. Elle reflète la capacité du thérapeute à s’affirmer sans se positionner en expert et à rester centré sur le patient

  • la considération positive inconditionnelle : c’est la capacité à considérer le patient de façon positive, sans porter de jugement, en lui laissant la responsabilité de ses actes et paroles.

Il est primordial d’écouter sans juger car cela peut mener à l’incapacité à comprendre l’autre et donc la non-résolution des problèmes de départ. Pour une écoute active optimale, le thérapeute se doit donc de rester à sa place, respecter le patient et rester concentré sur celui-ci.



Comment pratiquer l'écoute active ?


Au préalable, il est important de s’ancrer dans l’échange, notamment au niveau de l’attitude et de la communication non verbale :

  • être en position assise, garder une attitude calme et sereine

  • regarder le patient et parler doucement, répéter les faits

Puis, pendant la consultation, pratiquer l’écoute active en elle-même :

  • maintenir un silence incitatif et un échange visuel

  • ne pas couper la parole mais montrer qu’on a bien entendu le message (par des gestes de la main, des onomatopées…)

  • reformuler les propos afin de relancer la discussion et démontrer son intérêt pour le patient

  • poser des questions seulement si nécessaire et seulement des questions ouvertes reprenant ce qui a été dit

  • accepter les sentiments et les émotions du patient

  • ne pas vouloir aller trop vite

L’écoute active prend énormément en compte la communication non verbale. La position et l’attitude à adopter face au patient est très importante.



Dans quelles situations peut-on pratiquer l'écoute active ?


Très développée dans le domaine médical, l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers s’étend désormais à d’autres secteurs comme le marketing ou la vente.

Pour les professionnels de santé, l’écoute active se pratique sans cesse et pas uniquement dans le cadre d’une consultation ou d’un entretien. Dans la vie quotidienne, elle est également très utile pour améliorer ses relations avec les autres et développer la confiance.


L’écoute active est donc un exercice quotidien, que ce soit pour améliorer la communication avec vos patients ou vos relations à l’autre en général. Gage de confiance, l’approche centrée sur la personne est une ressource précieuse à intégrer dans votre travail de thérapeute.




コメント


Articles récents
Archive
Recherche par mot clé
bottom of page